Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Langue
DE | FR |  IT

Comment vous pouvez y remédier

Serrez ! Tenez ! Renforcez ! Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour vous aider à mieux contrôler votre vessie. La chose qui fait vraiment la différence est de faire travailler votre périnée. 

Exercices de renforcement du périnée

Vous avez probablement déjà entendu votre obstétricien ou gynécologue vanter les effets des exercices de Kegel. En effet, contracter les muscles et tenir est la meilleure façon de renforcer les muscles cruciaux du périnée et d’empêcher les moments « Ooups » de se produire. Mais comment savoir si vous faites ces exercices de la vessie correctement et comment vous souvenir de bien les faire tous les jours ? Nous avons rassemblé des informations sur tout ce que vous devez savoir concernant les exercices du périnée. Nous avons même élaboré une application pour les exercices du périnée​​​​​​​​​​​​​​​​​ afin que vous ne les oubliiez plus.

Personne pratiquant des exercices de la méthode Pilates, les pieds sur une balle de Pilates.

Éduquez votre vessie

Nous pouvons tous éduquer notre vessie à retenir plus d’urine. Essayez de retarder le moment d’uriner au lieu de vous précipiter aux toilettes quand vous éprouvez un besoin pressant d’uriner. Puis essayez d’attendre un peu plus longtemps chaque jour. Cela sera un peu inconfortable, mais votre vessie apprendra progressivement à retenir plus d’urine et vous n’aurez plus besoin d’aller aux toilettes aussi souvent. 
Boire moins ne réduira pas le risque de petites fuites. Vous risquez par contre d’être déshydratée et d’avoir une urine plus concentrée. Ceci irrite la vessie, augmentant le besoin pressant d’uriner. Alors, ne choisissez pas de supprimer la boisson avec votre popcorn au cinéma. Et assurez-vous de vous hydrater quand vous faites du sport. C’est bon pour vous et votre vessie. 
Personne mangeant des fruits et des baies à la cuillère dans un bol rouge.

Une vessie en bonne santé

Ce qui entre doit sortir. Certains types de boissons peuvent irriter la vessie sensible et augmenter le risque de petites fuites, comme le café, l’alcool et les boissons acides.
 
Quelques modifications de vos habitudes hygiéno-diététiques peuvent atténuer les fuites et le besoin pressant d’aller aux toilettes. Limiter la prise de café et d’alcool peut lutter contre la miction excessive. Cela ne veut pas dire qu’il faut complètement arrêter le café ou ne plus rejoindre vos amis au bar. Faites simplement attention à la quantité de café et d’alcool que vous buvez, car ces boissons augmentent la sensation de besoin pressant. Assurez-vous de boire au moins six verres d’eau par jour, car la déshydratation peut entraver le bon fonctionnement de la vessie. 

What are cookies?

Lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet.